Voirie communautaire

-

Quoi de mieux que la voirie pour relier et connecter les communes et les habitants ? Quoi de mieux que la voirie pour mutualiser les coûts entre acteurs publics ?

Les routes doivent être renforcées pour tenir compte de l’augmentation du trafic, du poids et de la largeur des nouveaux véhicules. Mais les travaux de voirie doivent aussi s’ajuster aux nouveaux utilisateurs, avec la création de trottoirs larges facilitant la circulation des personnes à mobilité réduite ou permettant aux cyclistes du quotidien de se déplacer en toute sécurité.

Les 8 communes ont décidé de faire face ensemble à ces exigences. D’une part, elles ont transféré à la CDC un tiers du patrimoine routier municipal, c’est-à-dire les axes les plus importants. La CDC consacre chaque année entre 1 million et 1,5 million d’€ pour améliorer et sécuriser le réseau communautaire de plus de 40 kilomètres. D’autre part, la CDC et 7 de ses communes ont mis en place un groupement de commandes, au sein duquel elles lancent chaque année une consultation unique pour l’ensemble de leurs travaux.

Cette mutualisation permet de coordonner les travaux communautaires et communaux et de réduire les coûts. Ensemble, il est ainsi possible de faire de vraies économies.

 

Au programme 2017

 

Camarsac :

 

Fargues :

 

Pompignac :

 

Sallebœuf :

 

Tresses :